PROJET AUTOBLOG


Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

Site original : Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

⇐ retour index

DTC, si ça rentre, ça ne ressort pas ! 3

samedi 7 novembre 2015 à 11:56

Ceci est un post invité de Oligator posté sous licence creative common 3.0 unported.

Voici un petit point technique sur notre anatomie (hommes et femmes) et une mise en garde sur la pénétration anale à l’aide d’un sex-toy… ou encore d’un objet du quotidien pour les plus économes !

Il faut savoir que cette zone sensible présente une particularité souvent méconnue des amateurs en herbe de sensations fortes ! Tout objet inséré dans l’anus est fort susceptible d’y rester coincer à partir du moment où sa base passe la barrière du sphincter interne (zone musculaire circulaire localisée quelques cm après l’entrée de l’anus) d’où certaines complications majeures faciles à imaginer.

Certains fournisseurs de sex-toys l’indiquent d’ailleurs très clairement dans leurs précautions d’emploi dédiées : pour une stimulation de ce type, il faut impérativement utiliser une référence prévue pour, c’est-à-dire pourvue d’une large base empêchant toute absorption.

Sex-toy anal

 

Accident domestique ou sexuel, même combat

Si une telle mésaventure devait vous arriver, mieux vaut vous rendre directement aux urgences où le personnel est largement habitué à gérer ce genre d’accidents domestiques…

Oui, et en particulier lorsque le corps étranger incriminé est une bouteille en verre, un bout de manche à balai ou encore un concombre bio, le patient affirme la plupart du temps se l’être malencontreusement introduit en glissant ou en s’asseyant dessus !

oops

 

Mourir de honte ou mourir, il faut choisir

Car n’imaginez pas que votre joujou va ressortir tout seul. Non non, ce serait bien trop simple. Vous pourriez attendre longtemps avant de vous soulager, tellement longtemps que vous pourriez même en mourir ! Vous l’avez compris, le passage par la case hôpital s’avère indispensable.

Si vous êtes chanceux, vous aurez droit à quelques sédatifs ou une anesthésie générale, le tout accompagné d’une exploration de votre orifice à l’aide d’un spéculum et d’une pince pour retirer l’ustensile. Pour les moins chanceux, direction le bloc opératoire pour une intervention chirurgicale.

Pour en revenir aux sex-toys, les incidents liés semblent en nette hausse d’après les différentes sources : +50% par rapport à 2007 aux Etats-Unis, avec un pic en 2012 associé par certains à la sortie du roman érotique Fifty Shades of Grey !

Sur le vieux continent, le dernier en date recensé évoque un sex-toy de 23 cm coincé dans le rectum d’un irlandais, mais ce dernier semble être un sacré coquin puisqu’il s’agirait d’un récidiviste !

Vous voilà prévenu maintenant.

Et pour terminer en fanfare, une dépêche AFP {risible|tragique}, non loin du sujet !

Page de présentation du blog 6

samedi 7 novembre 2015 à 00:02

On a reçu un mail d’un lecteur avec un texte de présentation de Sam et Max. Le travail est gigantesque, bien documenté, et franchement de bonne qualité.

Du coup cela sera la page de présentation du blog / FAQ / post épinglé du subreddit. Ca tombe bien, ça faisait super longtemps qu’on avait besoin d’un truc comme ça.

On a aussi un article invité qui arrive sur la pénétration anale.

Merci à tous ceux qui participent (correcteurs, modos, users de IE, animateurs sur IRC, etc), on se sent moins seul derrière son clavier.

Ca aide. Ca aide vraiment.

Upgrade du server du blog 4

jeudi 5 novembre 2015 à 19:26

Bon, on va arrêter de faire les radins avec notre instance à $8 et on passe à $20 par mois. Ca va laisser le site un peu respirer parce qu’il tombait en rade tellement souvent que Google nous mettait premier pour les keywords “grand-mère hémiplégique”.

Go mamie, go !

Breakpoint conditionnels 3

mercredi 4 novembre 2015 à 07:56

Quand vous lancez pdb, il est parfois intéressant stopper le programme à un endroit donné sous une certaine condition. En cela, on peut utiliser un if:

if truc:
    import pdb; pdb.set_trace()

Mais il est aussi possible de le faire pendant qu’on est en train d’utiliser le debugger grace à la commande “b” :

b 50, age == 18

Ceci va mettre un breakpoint à la ligne 50 qui s’activera uniquement si age vaut 18.

Des fois que ça serve…

itertools.product fait sauter des boucles imbriquées 13

mardi 3 novembre 2015 à 07:52

Je connais product() depuis bel lurette, et je n’avais jamais réalisé son utilité. Des fois on a le truc sous les yeux, comme ça, et on voit rien.

Vous savez, on veut parfois parcourir tous les trucs, et leur appliquer tous les machins. Ca donne une boucle imbriquée :

res = []
for truc in trucs:
    for machin in machins:
        res.append(bidule(machin, truc))

Un code parfaitement légitime, clair, lisible. Mais l’envie de faire une liste en intension est si forte !

C’est là que product() intervient, avec ses petits bras musclés :

from itertools import product
res  = [ bidule(machin, truc) for truc, machin in product(trucs, machins)]

Python va magiquement créer autant de tuples (machin, truc) qu’il y en a besoin.

Et parce que ça fait un mois que j’ai pas mis d’article, faut prendre tout de suite les bonnes habitudes :

Hommes nus assis sur un homme nus

for but in buts