PROJET AUTOBLOG


Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

Site original : Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

⇐ retour index

« Sept petites libs qui changent la vie d’un dev Python », tout beau, tout propre 6

lundi 7 septembre 2015 à 21:02

J’ai failli ne pas faire celui-là. Il est plus circonstanciel qu’autre chose.

Mais il était tellement à côté de la plaque que je ne voulais pas que des personnes tombent dessus et l’utilise.

Au programme :

Servez-vous, il est tout chaud !

Honte à moi, j’avais oublié la video.

Pour me faire pardonner, une révélation : j’adore l’huile sur les meufs.

Du coup, une petit compilation “oiled and wet”, qui est une niche qui me plait particulièrement :)


Oiled and Wet Compilation 2 – PornTube ®.com

Le don du mois : Open Street Map 14

jeudi 3 septembre 2015 à 18:08

Soyons clair : j’utilise peu OSM. Je ne code pas souvent des applications qui ont besoin de données géographiques, et quand je cherche quelque chose, j’ai encore le réflexe Google Map.

Mais ce projet, qui n’est ni plus ni moins qu’un Wikipédia de la cartographie, est phénoménal et doit être encouragé à tout prix. Surtout que la carto, ça bouffe en ressource, et c’est plus dur de trouver des bénévoles pour mapper des lieux (faut le matos et faut être sur place) que pour écrire un article sur le prépuce.

Bref, ce don de 50 euros est là pour soutenir une initiative purement parce que je la trouve belle. Pour le geste. Par écologie sociétale.

Néanmoins je ne doute pas qu’un jour, je serai bien content de pouvoir taper dans leur API plutôt que de dépendre d’une multinationale pour la carte d’un service clé.

Enrichissement du tuto sur l’opérateur splat 8

mardi 1 septembre 2015 à 16:13

Ça, c’est un super tuto que vous ne trouverez pas ailleurs. Et maintenant il est encore plus super, car je lui ai ajouté l’unpacking étendu de Python 3, et l’unpacking généralisé de Python 3.5. Et en prime les modifications cosmétiques et pratiques habituelles.

Si vous ne l’avez pas lu, sautez dessus, il est formidable !

En parlant de sauter, ne sautons pas un repas :

Et oui ! Le foot fetish est une niche très porteuse.

Édition du post sur le parcours par morceaux

lundi 31 août 2015 à 07:20

C’est que je vais finir par manquer de synonymes pour les titres ^^

Bref, c’était un petit article qui donnait une recette de parcours d’un itérable par morceaux.

Au programme :

Ce n’est pas dans le top 10 des trucs à lire à tout prix, mais c’est instructif si vous avez 10 minutes à tuer.

Puis une petit vidéo – c’est devenu traditionnel – qui illustre c’est qu’est un fish net (la tenue de la miss) :

C’est l’exemple typique du truc sexy en théorie et super pourri en pratique : ça racle, ça gratte, ça irrite, et on peut pas caresser ou trouver une prise pour les mains. Super frustrant.

Réécriture de l’article sur les closures 5

vendredi 28 août 2015 à 19:53

Autant quelques articles précédents n’ont pas demandé de gros efforts de concentration, autant celui-ci a été une refonte totale.

En fait, un lecteur m’avait signalé en commentaire que je disais connerie sur connerie.

Vous pouvez croire que je suis têtu, mais mine de rien j’écoute ce qu’on me dit, et j’ai donc réécrit l’intégralité du billet.

Ce n’est pas une notion super importante en Python, mais si la curiosité vous pique, allez lire l’article.

Passons maintenant du coq à l’âne, ou devrais-je dire aux cocks à taille d’ânes avec une petite chubby et son partenaire portant un cock-ring :

Le cock ring, c’est le machin bleu en fin de vidéo, c’est un anneau, qui peut exister en modèle vibrant ou non, qui permet de varier les plaisirs. Je déteste ça, je trouve que ça fait mal à la teub, mais tous les gouts sont dans la nature.