PROJET AUTOBLOG


Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

Site original : Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

⇐ retour index

Cet article est trop gay

samedi 3 mai 2014 à 15:44

Je fréquente plus de LBG que la moyenne. Encore plus cette année, puisque deux de mes colocs ne sont pas hétéros, donc forcément avec les amis d’amis, ça charge mes statistiques.

Du coup, j’ai l’occasion de vivre du gay quotidien, et pas juste en soirée, fiesta ou autre événement. Bref, en mode caleçon, bière, pizza, film, sport en plein air et achat de pomme de terre.

Comme toujours, les minorités se tapent leurs lots de stéréotypes, que je peux confronter à mon petit échantillon non représentatif.

Plus d’activité sexuelle

C’est biaisé. Ce n’est pas vrai pour la majorité.

Répartition du nombre de personnes par nombre de partenaires sexuels et orientation sexuelle

Piqué à l'article linké plus haut

Par contre, c’est vrai que dans mon entourage, proportionnellement, un plus gros pourcentage de gays ont une vie sexuelle très active que parmi les hétéros. Je ne vais pas m’aventurer sur une explication du pourquoi, mais c’est un constat, que ce soit pour les filles et les mecs. D’ailleurs, ce sont les plus à l’aise pour en parler, même si généralement chez nous, ça parle de cul de toute façon et que j’ai des amis franchement délurés (sado-masos, partouseurs, stripteasers, etc). Finalement je suis super classique comme mec comparé à mes fréquentations.

Les homos essayent de convertir les hétéros

Non, mais par contre ils les draguent. Et certains font régulièrement des tentatives malgré un “non” explicite précédent. Ce n’est pas méchant, c’est parfois relou, mais envoyer chier un boulet collant est de bonne guerre pour tous les sexes. En prime, ça vous permet de vous mettre à la place des nanas qui se font draguer par des boulets.

Dans tous les cas, ils essayent, car parfois ça marche. La théorie d’un de mes potes c’est “un hétéro bourré est un hétéro suçable”. Il a par ailleurs rencontré son petit ami actuel en le pompant dans ma cuisine lors d’une soirée, ce qui fait qu’on a pas pu accéder aux petits fours pendant quelques temps.

Dessin de batman enculant Robin

Dans certains comics, Robin à 10 ans...

Même parmi ceux qui ne tentent pas, ils en a qui sont juste naturellement très tactiles, et si on est pas à l’aise avec le fait de faire calin-calin avec un gayzounours velus (les miens sont italienne et espagnol…), ça peut mettre mal à l’aise. Ca n’a rien à voir avec le côté homo/hétéro, c’est chiant y compris avec des straights.

Ce qui est important c’est d’être très simple et direct : oui ou non. Ici est la limite. Pour certain, la limite c’est “tu m’approches pas à moins de 2 m”, pour d’autre, c’est “ok pour le bisou sur la joue”. On s’en fout, tout est acceptable. Mais il faut le dire, et ne pas ruminer dans son coin, c’est idiot. Votre virilité/féminité n’est pas en jeu, votre confort, oui.

Qu’on se le dise, vous ne tomberez pas sur un gang bang surprise, et comme tout le monde, il y a les introvertis et les extravertis, donc ne pas partir sur une idée reçue. Les filles sont moins rentre dedans que les garçons en milieu mixte, par contre en boîte, tout est permis. C’est un peu le but.

On me signale dans la gayreillette : “nan mais moi je fais pas ça”. C’est vrai. Lui il fait pas ça. Vous voulez dire que les gays peuvent être des gens ordinnaires et classiques ? Noooooon ? Surpris ?

Les gays ont de l’argent

Encore une fois pas forcément, mais la majorité que je connais vivent bien. Genre, bien, bien. Mon pote qui lit l’article est en train de me dire “bon, ben tu me fileras mon chèque de gay alors, je l’attends toujours”. Mais il est de mauvaise foi, il vit avec moi dans un 200m2 avec 1000m2 de jardin. A 10m du tram, en ville. Y a pire.

En même temps, quand on a pas d’enfant à 30 ans, c’est généralement plus facile. Après j’ai une amie lesbienne qui galère tout le temps, elle est prof et elle roule à vélo, faut pas déconner, il n’y a pas un fond de financement secret des gays dont la mission est de les maintenir dans un état d’opulence. C’est pas con comme idée ça, je vais breveter.

Gir animé du film zombiland montrant un personnage essuyant ses larmes avec des billets

MRW I'm single with no children

Les gays sont sociables

J’ai envie de dire, pas plus que les autres. Mais en réfléchissant deux secondes, j’ai un couple qui est toujours fourré en soirée, un lesbienne qui est la fille la plus caline du monde, deux colocs qui font des soirées toutes les semaines, occasionnellement à 200 invités… Alors je vais rien dire… C’est peut être une coincidence…

Dessin de bisounours mangeant un humain

Ce qu'on fait vraiment dans les soirées à la maison

Les homosexuels sont des folles

Je n’en ai rencontré qu’un dans ma vie, donc c’est plutôt rare. Oui il y a des trais parfois particuliers, mais pas nécessairement le côté éphéminé pour les mecs ou camioneur pour les nanas. J’ai un très mauvais gaydar donc je ne saurais pas vous faire une liste, cela dit. Un gay n’est pas forcément artiste, honête, joyeux, fêtard, ou autre. Par contre, je note que tous ont une forme de sensibilité plus assumée. Bon, je note, je note, sur ceux que je connais, hein. Je note ce que je peux noter.

Le truc c’est que quand un gay est discret, vous ne saurez juste jamais qu’il l’est. C’est pas écrit sur sa tronche. Il y a les timides, ceux qui ne s’assument pas, ceux qui font comme tout le monde, etc.

Comprenez en tout cas, que la gay pride, c’est juste un événement festif, ce n’est pas représentatif d’un mode de vie. La fistinière non plus. Ca ne veut pas dire que ça ne peut pas l’être, évidement, mais perso notre dernière activité mixte, c’était une partie de magic bi VS lesbienne vs hétéro. Pas un défilé de cuir.

Affiche de la série "the new normal"

Je trouve génial que quand les médias essayent de rendre quelque chose ordinaire, ils le rendent tout de suite caricatural

Les bis aiment autant les mecs que les filles

Généralement, bien qu’ils puissent avoir des aventures avec les deux, il y a toujours un sexe qui prédomine. Il n’y a pas de régle, car il y autant de degré de biitude qu’il y a de bis, mais quand on aime la vanille et le chocolat, on a souvent une préférence pour un parfum, particulièrement pour les relations à long terme. Ce n’est pas forcément ce qu’ils vous diront, mais ça se voit dans les stats de dating, comme ont dit dans les milieux autorisés.

Si on essaye dresser un profile type, on va se planter dans tous les cas. On a aussi les asexuels, les asexués, les trans opérés, les trans non opérés, et je soupçonne un de mes amis d’aimer beaucoup son chien…

Ils / elles ont envie de me baiser

C’est possible. Moi y a plein de nana que j’ai envie de baiser.

Fille à gros seins et godzilla

Moi non plus

L’inverse est aussi tout à fait courant : aimer quelqu’un sans avoir envie de le baiser. Wow. Shoker.

Ils / elles ont le sida

Meh.

Le logo SEGA parodié en SIDA

Le sida, communément représenté par une boule pleine de pique qui court et ramasse des anneaux. Heu...

Ce sont des drogués

Beaucoup de mes amis consomment au moins une drogue (au minimum clope ou alcool), parfois 2/3 voir 4. Personnellement je ne fume pas et bois peu. Mais il n’y aucune différence entre les homos et les hétéros. C’est tout pareil.

flattr this!