PROJET AUTOBLOG


Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

Site original : Sam & Max: Python, Django, Git et du cul

⇐ retour index

One myth down, pass it around

vendredi 7 mars 2014 à 15:34

Elle existe. Je l’ai rencontrée.

On avait demandé un coup de main à des amis pour des travaux, et elle avait proposé de venir. L’ambiance était plutôt poussière et transpiration en mode vêtement de clodo, alors quand elle s’est pointé avec des talons hauts et une bouteille de rosé, on a un peu tiqué.

Mais bon, mon coloc me la présente comme une copine, et c’était le moment de faire une pause de toute façon, alors pourquoi se prendre la tête ? Et puis il n’y a jamais assez de jolies rouquines sur les chantiers.

Assez rapidement on se rend compte qu’elle est complètement déchirée et n’a pas vraiment compris le principe du mot “travaux”. Elle demande un tire-bouchon, mais y en pas dans la boîte à outil. Elle a l’air vraiment déçue, alors j’entreprends de l’ouvrir à la savate.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette technique de vieux sioux alcoolique, ça consiste à mettre la bouteille dans une chaussure de manière à ce que son cul touche la semelle côté talon, et ensuite taper l’extérieur du dit talon contre un mur jusqu’à ce que le bouchon sorte, ce qui peut prendre quelques minutes.

C’est fatiguant, et ça secoue méchamment le vin, donc je ne recommande pas ça à la soirée de monsieur Duran.

Bref, j’arrive avec le bouchon à moitié sorti, ses yeux se mettent à briller. J’explique que je vais l’ouvrir dans les chiottes parce que j’ai peur d’en mettre partout. J’entre, elle entre avec moi et et ferme la porte.

Je précise que je ne la connais toujours pas. En fait, je ne sais même pas comment elle s’appelle.

Elle se penche vers moi pour me rouler une pelle, puis recule et me demande :

“Attend, t’es venu avec qui déjà ?”

Prise de conscience.

“La bouteille.”

Je l’ouvre, on sort. Elle est déjà en train d’enlacer un autre pote. Dans la seconde. La seconde, je vous dis.

Qui est un peu gêné parce que sa copine à lui est à approximativement 3 mètres en train d’halluciner.

Notre personnage principal va donc faire du body-body avec tous les mecs présents en environ 15 minutes, puis, réalisant que personne n’étaient vraiment chauds, s’allonge sur le canapé, et s’endort pour le reste de la soirée.

Mon coloc m’expliquera plus tard :

“Elle est gentille mais elle peut rapidement te flinguer une soirée. Elle va pas faire gaffe aux couples et ça peut vite partir en fight. Par contre si tu t’ennuies ce soir…”

“Mais pourquoi tu l’as invité aujourd’hui ?”

“Je sais pas, elle a proposé, je me suis dis, plus on a de bras…”

flattr this!