PROJET AUTOBLOG


shaarli-Liens en vrac de sebsauvage

Site original : shaarli-Liens en vrac de sebsauvage

⇐ retour index

le tatouage de données numériques, comment ça marche ? | Orange Business Services

jeudi 26 février 2015 à 11:20
Un article qui mériterait d'être développé et illustré d'exemples: Le tatouage de données est loin d'être nouveau, mais il peut être utile.
(J'avoue, je l'ai déjà fait sur des PDF que je devais diffuser de manière restreinte à un nombre de personnes sélectionnées, et j'avais tatoué chaque PDF individuellement. Si ça avait fuit, j'aurais eu moyen de savoir par qui.)
Microsoft fait déjà du tatouage de données quand il donne accès au code source de Windows (ce qui lui permettrait de savoir qui fait fuiter les sources de Windows), en altérant légèrement le source différemment pour chaque personne qui le consulte.
Les éditeurs d'antivirus insèrent des signatures de malwares bidons dans leurs bases pour voir si d'autres éditeurs leur repiquent (cf. http://sebsauvage.net/rhaa/index.php?2009/04/29/09/03/27)
Les éditeurs de cartes (Google Maps et autres) introduisent volontairement des fautes dans les noms des rues ou ajoutent des rues qui n'existent pas pour prouver que quelqu'un a copié leurs cartes (C'est d'ailleurs pour cela qu'OpenStreetMaps interdit formellement aux contributeurs de recopier les données d'autres cartes).
(via http://lamaredugof.fr)
(Permalink)