PROJET AUTOBLOG


tcit's blog

Site original : tcit's blog

⇐ retour index

« Moi, je dis ça, je dis rien »

mercredi 26 juin 2013 à 07:56
inondations en Corse Je ne suis pas un expert. Je suis loin d'être un génie. Je n'excelle pas dans mon domaine et je n'ai pas la culture infuse.
En revanche, notamment grâce à mes études, j'ai développé une capacité analytique assez intéressante qui me permet aisément de faire des liens entre les causes et les conséquences des faits.
Dans ce cas précis, hormis quelques notions scientifiques de base et d'autres issues de dictons, je ne connais vraiment pas grand chose à la météorologie. Cela étant dit, commençons.

Alors que le soleil revient en France métropolitaine après presque 10 mois de disette, revenons un peu sur les évènements de l'hiver (c'est à dire de septembre à juin, en fait). Ce n'est pas tant les températures qu'il faut relever, mais l'abondante pluviométrie. Pour les chanceux ayant un jardin, souvenez-vous du nombre de fois que vous avez dû tondre l'herbe, coupé les haies, élagué les arbustes. Depuis plus d'une décennie que les nappes phréatiques étaient au plus bas, elles sont à présent remplies à ras bord.
De plus, aux inondations de certaines régions (Champagne, Danube, ...) s'est ajouté les brusques (et tardives !) fontes des neiges dans les Pyrénées. Et nous ne parlons que pour l'Europe, car en Asie (surtout en Inde) la mousson est arrivée, précoce et meurtrière.

Image Vidéo Inondations Lourdes
Si vous avez envie de voir le flux du Gave de Pau à Lourdes (sur YouTube).

Bien, cela étant dit, posons nous la question : d'où vient toute cette eau ? Oui, c'est quand même assez étrange tout cela, non ? Alors... cherchons...

Ah, voilà une information pas trop mal : La banquise arctique a fondu comme jamais cet été (2012)
L'été dernier, la banquise a en effet fondu dans des proportions jamais vues jusqu'alors. Où donc pensez-vous que cette eau est allée ? Il y a bien sur la fonte directement dans l'océan, mais elle est aussi dans l'atmosphère, prête à retomber sur l'Europe.
Et puisque la totalité des glaces sur la planète représente 2.05% de l'eau totale sur Terre, les océans représentant 97.25% et l'atmosphère uniquement 0,001%. Vous comprenez ? Une petite fonte des glaces suffit à faire tomber bien plus d'eau sur nous que d'ordinaire. Mais attendez, nous n'en sommes qu'au début, d'ici 2050 si nous continuons à ce rythme, lorsque qu'il n'y aura plus de banquise dans l’arctique, attendez-vous à en voir tomber, de l'eau.
Peut-être n'avez vous pas l'impression que la température sur la planète augmente ? C'est pourtant le cas. Peut-être n'avez vous pas l'impression que le nombre de catastrophes naturelles augmente ? C'est aussi le cas.
Tout le monde sera touché par le dérèglement climatique, pas seulement ceux près des côtes, d'une rivière, en dessous du niveau de la mer ou dans une zone désertique.

Alors messieurs du gouvernement, profitez de la situation, faites votre mandat, laissez les problèmes à venir à votre successeur. Ne pas penser que l'écologie est une priorité politique, c'est s'exposer à des conséquences graves vis-à-vis de la nature. Mais souvenez-vous qu'il restera moins cher d'agir maintenant que de payer les dégâts plus tard. Si une ministre dit que ce n'est pas normal que son ministère ait une réduction de budget à l'heure actuelle, ce n'est pas une raison pour la virer, surtout si c'est sous la pression des pétroliers. Enfin bon, on défend ça au nom de l'austérité, alors... Mais je suis certain que le conseil général des Hautes Pyrénées aurait préféré investir les 30 millions d'euros débloqués en urgence pour réparer les routes dans des projets écologiques.

Images : Corse sauvage - sur Flickr, licence Creative Commons BY-NC-SA
Les Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes sur YouTube

« Moi, je dis ça, je dis rien »

mercredi 26 juin 2013 à 05:56
inondations en Corse Je ne suis pas un expert. Je suis loin d'être un génie. Je n'excelle pas dans mon domaine et je n'ai pas la culture infuse.
En revanche, notamment grâce à mes études, j'ai développé une capacité analytique assez intéressante qui me permet aisément de faire des liens entre les causes et les conséquences des faits.
Dans ce cas précis, hormis quelques notions scientifiques de base et d'autres issues de dictons, je ne connais vraiment pas grand chose à la météorologie. Cela étant dit, commençons.

Alors que le soleil revient en France métropolitaine après presque 10 mois de disette, revenons un peu sur les évènements de l'hiver (c'est à dire de septembre à juin, en fait). Ce n'est pas tant les températures qu'il faut relever, mais l'abondante pluviométrie. Pour les chanceux ayant un jardin, souvenez-vous du nombre de fois que vous avez dû tondre l'herbe, coupé les haies, élagué les arbustes. Depuis plus d'une décennie que les nappes phréatiques étaient au plus bas, elles sont à présent remplies à ras bord.
De plus, aux inondations de certaines régions (Champagne, Danube, ...) s'est ajouté les brusques (et tardives !) fontes des neiges dans les Pyrénées. Et nous ne parlons que pour l'Europe, car en Asie (surtout en Inde) la mousson est arrivée, précoce et meurtrière.

Image Vidéo Inondations Lourdes
Si vous avez envie de voir le flux du Gave de Pau à Lourdes (sur YouTube).

Bien, cela étant dit, posons nous la question : d'où vient toute cette eau ? Oui, c'est quand même assez étrange tout cela, non ? Alors... cherchons...

Ah, voilà une information pas trop mal : La banquise arctique a fondu comme jamais cet été (2012)
L'été dernier, la banquise a en effet fondu dans des proportions jamais vues jusqu'alors. Où donc pensez-vous que cette eau est allée ? Il y a bien sur la fonte directement dans l'océan, mais elle est aussi dans l'atmosphère, prête à retomber sur l'Europe.
Et puisque la totalité des glaces sur la planète représente 2.05% de l'eau totale sur Terre, les océans représentant 97.25% et l'atmosphère uniquement 0,001%. Vous comprenez ? Une petite fonte des glaces suffit à faire tomber bien plus d'eau sur nous que d'ordinaire. Mais attendez, nous n'en sommes qu'au début, d'ici 2050 si nous continuons à ce rythme, lorsque qu'il n'y aura plus de banquise dans l’arctique, attendez-vous à en voir tomber, de l'eau.
Peut-être n'avez vous pas l'impression que la température sur la planète augmente ? C'est pourtant le cas. Peut-être n'avez vous pas l'impression que le nombre de catastrophes naturelles augmente ? C'est aussi le cas.
Tout le monde sera touché par le dérèglement climatique, pas seulement ceux près des côtes, d'une rivière, en dessous du niveau de la mer ou dans une zone désertique.

Alors messieurs du gouvernement, profitez de la situation, faites votre mandat, laissez les problèmes à venir à votre successeur. Ne pas penser que l'écologie est une priorité politique, c'est s'exposer à des conséquences graves vis-à-vis de la nature. Mais souvenez-vous qu'il restera moins cher d'agir maintenant que de payer les dégâts plus tard. Si une ministre dit que ce n'est pas normal que son ministère ait une réduction de budget à l'heure actuelle, ce n'est pas une raison pour la virer, surtout si c'est sous la pression des pétroliers. Enfin bon, on défend ça au nom de l'austérité, alors... Mais je suis certain que le conseil général des Hautes Pyrénées aurait préféré investir les 30 millions d'euros débloqués en urgence pour réparer les routes dans des projets écologiques.

Images : Corse sauvage - sur Flickr, licence Creative Commons BY-NC-SA
Les Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes sur YouTube

Récupérer facilement les vidéos de Pluzz sous GNU/Linux avec PluzzDL

vendredi 14 juin 2013 à 19:53

Préambule

Hier soir, je n’ai pas pu regarder en entier le magazine C’est à vous intitulé « Qui espionne qui ? » et revenant, notamment avec Benjamin Bayart sur le « pseudo -scandale » PRISM.

Enfin bref je vais donc sur la page spéciale de l’émission et je tombe sur un player donnant un message d’erreur.

7aab5484.Pluzz-Erreur-Silverlight

Sans autre information, je me dis que c’est certainement encore dû au fait qu’ils utilisent encore un player en Silverlight, malgré le fait que cette technologie est complètement abandonnée par Microsoft., et son portage sous Linux, le projet Moonlight, encore plus.
Bon, je vais pas non plus installer Moonlight, vu qu’il serait capable de ne pas marcher, je vais aller voir directement dans le service de télévision de rattrapage de notre cher groupe public… Et là, miracle, le player est en bon vieux Flash. Bon en fait, pas si vieux que cela, vu qu’ils se plaignent que mon Flash Player en est à la version 11.2 et non 11.3, car je n’ai pas envie de vendre mon âme à Google.. Enfin bref, ça fonctionne quand même.

Et puis là, je me dis que je pourrais quand même télécharger l’émission, plutôt que de la regarder sur le web. Dans le temps, il y avait ce bon vieux TVDownloader, mais l’équipe de développement a eu pas mal de soucis et a préféré produire un programme standalone, en ligne de commande en attendant que tout revienne. Seul souci, celui-ci n’est pas non plus mis à jour. Heureusement, une bonne âme l’a fait pour nous.

C’est parti pour l’installation !

Installation

Tout d’abord, il faut installer les dépendances du logiciel. Je présume que vous avez au moins Python 2 d’installé, et si vous en êtes à la 3, assurez vous que la deuxième version est bien installée.

Sous Debian/Ubuntu/Linux Mint (non testé, mais les noms des paquets sont les bons pour debian en tout cas)

sudo apt-get install git python-crypto python-beautifulsoup python-socksipy ffmpeg

Sous Fedora/OpenSUSE (uniquement testé sous Fedora en fait)

sudo yum install git python-crypto python-BeautifulSoup python-SocksiPy ffmpeg

Sous Archlinux (oui, je vous insulte)

sudo pacman -S python-beautifulsoup python-socksipy-branch ffmpeg

Certains paquets sont sur AUR uniquement.

Après fait cela, on se place dans un dossier, et on récupère les sources en faisant

git clone https://github.com/mattetti/pluzzdl.git

. On se place dans le dossier pluzzdl

cd pluzzdl

puis on compile :

make
sudo make install

Utilisation

Pour voir la page du manuel, faites un

man pluzzdl

. Ce n’est pas trop compliqué, juste une option pour télécharger les sous-titres (alors que ce n’est même pas fourni dans la version web, c’est plutôt cool d’avoir ça), une option pour voir le pourcentage d’avancement, une option pour le monde verbeux, la version et puis l’utilisation d’un proxy.
Dans mon cas, j’ai fait, un

pluzzdl -bvt http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,83231029.html

pour récupérer l’émission qui m’intéressait. Ça se passe sans problème et assez rapidement, et sort un fichier mkv encodé en H264 dans le dossier où vous étiez.

Donc un truc sympa, à utiliser sans modération.

flattr this!

Récupérer facilement les vidéos de Pluzz sous GNU/Linux avec PluzzDL

vendredi 14 juin 2013 à 11:44

Préambule


Hier soir, je n'ai pas pu regarder en entier le magazine C'est à vous intitulé « Qui espionne qui ? » et revenant, notamment avec Benjamin Bayart sur le « pseudo -scandale » PRISM.

Enfin bref je vais donc sur la page spéciale de l'émission et je tombe sur un player donnant un message d'erreur.

Pluzz-Silverlight Error


Sans autre information, je me dis que c'est certainement encore dû au fait qu'ils utilisent encore un player en Silverlight, malgré le fait que cette technologie est complètement abandonnée par Microsoft., et son portage sous Linux, le projet Moonlight, encore plus.
Bon, je vais pas non plus installer Moonlight, vu qu'il serait capable de ne pas marcher, je vais aller voir directement dans le service de télévision de rattrapage de notre cher groupe public... Et là, miracle, le player est en bon vieux Flash. Bon en fait, pas si vieux que cela, vu qu'ils se plaignent que mon Flash Player en est à la version 11.2 et non 11.3, car je n'ai pas envie de vendre mon âme à Google.. Enfin bref, ça fonctionne quand même.

Et puis là, je me dis que je pourrais quand même télécharger l'émission, plutôt que de la regarder sur le web. Dans le temps, il y avait ce bon vieux TVDownloader, mais l'équipe de développement a eu pas mal de soucis et a préféré produire un programme standalone, en ligne de commande en attendant que tout revienne. Seul souci, celui-ci n'est pas non plus mis à jour. Heureusement, une bonne âme l'a fait pour nous.

C'est parti pour l'installation !

Installation

Tout d'abord, il faut installer les dépendances du logiciel. Je présume que vous avez au moins Python 2 d'installé, et si vous en êtes à la 3, assurez vous que la deuxième version est bien installée.

Sous Debian/Ubuntu/Linux Mint (non testé, mais les noms des paquets sont les bons pour debian en tout cas)
sudo apt-get install git python-crypto python-beautifulsoup python-socksipy ffmpeg

Sous Fedora/OpenSUSE (uniquement testé sous Fedora en fait)
sudo yum install git python-crypto python-BeautifulSoup python-SocksiPy ffmpeg

Sous Archlinux (oui, je vous insulte)
sudo pacman -S python-beautifulsoup python-socksipy-branch ffmpeg
Certains paquets sont sur AUR uniquement.


Après fait cela, on se place dans un dossier, et on récupère les sources en faisant
git clone https://github.com/mattetti/pluzzdl.git
. On se place dans le dossier pluzzdl
cd pluzzdl
puis on compile :
make
sudo make install

Utilisation

Pour voir la page du manuel, faites un
man pluzzdl
. Ce n'est pas trop compliqué, juste une option pour télécharger les sous-titres (alors que ce n'est même pas fourni dans la version web, c'est plutôt cool d'avoir ça), une option pour voir le pourcentage d'avancement, une option pour le monde verbeux, la version et puis l'utilisation d'un proxy.
Dans mon cas, j'ai fait, un
pluzzdl -bvt http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,83231029.html
pour récupérer l'émission qui m'intéressait. Ça se passe sans problème et assez rapidement, et sort un fichier mkv encodé en H264 dans le dossier où vous étiez.

Donc un truc sympa, à utiliser sans modération.

Récupérer facilement les vidéos de Pluzz sous GNU/Linux avec PluzzDL

vendredi 14 juin 2013 à 09:44

Préambule


Hier soir, je n'ai pas pu regarder en entier le magazine C'est à vous intitulé « Qui espionne qui ? » et revenant, notamment avec Benjamin Bayart sur le « pseudo -scandale » PRISM.

Enfin bref je vais donc sur la page spéciale de l'émission et je tombe sur un player donnant un message d'erreur.

Pluzz-Silverlight Error


Sans autre information, je me dis que c'est certainement encore dû au fait qu'ils utilisent encore un player en Silverlight, malgré le fait que cette technologie est complètement abandonnée par Microsoft., et son portage sous Linux, le projet Moonlight, encore plus.
Bon, je vais pas non plus installer Moonlight, vu qu'il serait capable de ne pas marcher, je vais aller voir directement dans le service de télévision de rattrapage de notre cher groupe public... Et là, miracle, le player est en bon vieux Flash. Bon en fait, pas si vieux que cela, vu qu'ils se plaignent que mon Flash Player en est à la version 11.2 et non 11.3, car je n'ai pas envie de vendre mon âme à Google.. Enfin bref, ça fonctionne quand même.

Et puis là, je me dis que je pourrais quand même télécharger l'émission, plutôt que de la regarder sur le web. Dans le temps, il y avait ce bon vieux TVDownloader, mais l'équipe de développement a eu pas mal de soucis et a préféré produire un programme standalone, en ligne de commande en attendant que tout revienne. Seul souci, celui-ci n'est pas non plus mis à jour. Heureusement, une bonne âme l'a fait pour nous.

C'est parti pour l'installation !

Installation

Tout d'abord, il faut installer les dépendances du logiciel. Je présume que vous avez au moins Python 2 d'installé, et si vous en êtes à la 3, assurez vous que la deuxième version est bien installée.

Sous Debian/Ubuntu/Linux Mint (non testé, mais les noms des paquets sont les bons pour debian en tout cas)
sudo apt-get install git python-crypto python-beautifulsoup python-socksipy ffmpeg

Sous Fedora/OpenSUSE (uniquement testé sous Fedora en fait)
sudo yum install git python-crypto python-BeautifulSoup python-SocksiPy ffmpeg

Sous Archlinux (oui, je vous insulte)
sudo pacman -S python-beautifulsoup python-socksipy-branch ffmpeg
Certains paquets sont sur AUR uniquement.


Après fait cela, on se place dans un dossier, et on récupère les sources en faisant
git clone https://github.com/mattetti/pluzzdl.git
. On se place dans le dossier pluzzdl
cd pluzzdl
puis on compile :
make
sudo make install

Utilisation

Pour voir la page du manuel, faites un
man pluzzdl
. Ce n'est pas trop compliqué, juste une option pour télécharger les sous-titres (alors que ce n'est même pas fourni dans la version web, c'est plutôt cool d'avoir ça), une option pour voir le pourcentage d'avancement, une option pour le monde verbeux, la version et puis l'utilisation d'un proxy.
Dans mon cas, j'ai fait, un
pluzzdl -bvt http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,83231029.html
pour récupérer l'émission qui m'intéressait. Ça se passe sans problème et assez rapidement, et sort un fichier mkv encodé en H264 dans le dossier où vous étiez.

Donc un truc sympa, à utiliser sans modération.