PROJET AUTOBLOG


Le blog de Mitsu

Site original : Le blog de Mitsu

⇐ retour index

Comme ils sont touchants…

jeudi 12 septembre 2013 à 23:57

Capture du 2013-09-12 23:22:01

1

Vous savez, il y a autant de réactions à Adblock qu’il y a de sites web. Mais là, pour ça, toutes mes excuses mais vous allez en prendre plein la gueule.

Hier encore je réinventais l’industrie de la japanimation avec Olivier aka RedBushi de Wakanim sur IRC, je relevais de façon distraite que pour rentabiliser une série il faut que chaque visionneur rapporte 50 centimes par épisode. Alors excusez du peu mais exiger 1 € d’abonnement (même au lieu de 2,50 €) pour du texte c’est….   hors proportions. Mais là n’est pas le sujet. Non le sujet c’est: en t’abonnant tu as droit à:

  1. pas de pub
  2. un site qui marche sur smartphone
  3. des trucs parfaitement inutiles car te déconcentrant du contenu

« T’as intérêt à avoir envie de sortir ta CB espèce de sale pirate suceur de crottes de nez ! »

Vous noterez toute la subtilité du truc: si t’as pas envie de voir ta vie privée être violée à sec par les régies de pub, laisse-nous la violer en conservant tes données de facturation. Et hohoho ! T’as droit à un site réparé !!

Le cadre d’information « spécial adblock » en dessous est anthologique.

  1. la préservation de la vie privée, le confort d’utilisation, le non-gaspillage de la bande passante et des ressources processeur me sont beaucoup beaucoup plus chers que la survie de votre site web.
  2. ..votre site web. Heureusement pas tous les sites web ont une survie dépendante de la pub.
  3. il n’y a pas à tortiller du cul pour chier droit: livrer ses visiteurs en pâture aux régies de pub est une immense malhonnêteté cupide et un irréparable manque de respect envers ses visiteurs – vous traitez vos visiteurs comme de la merde ? Ne vous étonnez pas qu’ils vous la rendent la pareille
  4. une fois pour toutes: la pub c’est le payement avec votre vie privée, CE N’EST PAS GRATUIT ET ÇA NE LE SERA JAMAIS.
  5. les visiteurs ne veulent pas subir la pub, ils ont activé DNT pour demander à ne pas être tracés, c’est leur choix. Respectez-le. Sinon ils feront un choix plus définitif: vous quitter en vous faisant un doigt.
  6. C’est pas parce que c’est payant que c’est de bonne qualité. Oui oui « software is like sex it’s better when it’s free » tout ça, mais les seuls à juger de la qualité c’est le public, pas l’auteur. Jamais l’auteur. Et si le public n’estime que c’est pas de qualité, il ne verra pas de raison de vous soutenir. Et paf.
  7. Vous êtes 1 site parmi des centaines/milliers/millions. Et vous devez vous prostituer sur les réseaux sociaux car sinon c’est que par ce biais que le public serait informé. Gnihihi creuse donc ta tombe, pure player, personne ne te pleurera.

Oui c’est touchant, je les imagine bien ramper aux pieds de gens en espérant que ça les fera sortir le porte-monnaie. Bah oui l’internet c’est l’horizontalité, chaque individu a le potentiel de faire 100 fois mieux que ce que vous essayez désespéramment de vendre, et c’est très bien ainsi. Je veux entrer dans le lard du CSA dès qu’ils reprennent le bébé Hadopi, or le CSA ne sait faire que ça: négocier et réguler les gros, les centraux, les « puissants aux sommets des pyramides qui imposent leurs visions du monde à la masse inculte réunie autour d’eux à leurs pieds ».

Non non, et non. L’internet appartient aux internautes. Vous, les commerciaux petits et gros, vous êtes que tolérés et rien ne vous est dû. Ne l’oubliez jamais.

Syrie: renseignements déclassifiés et vidéos

mardi 3 septembre 2013 à 02:05

Reçu alerte via Reflets: le gouvernement (français) a publié des renseignements déclassifiés sur le site du ministère de la défense.

Problème: ce site est sur une unique IP et n’est absolument pas taillé pour les montées en charge ou (plus probablement) des attaques DDoS. J’ai passé une bonne partie de ma soirée à casser du sucre via Twitter sur cela (et leur prestataire Prosodie). Aidons à décharger le site !

Les renseignements sont sous forme de 2 fichiers PDF, plutôt courts et peu techniques, trouvables sur Reflets et mon instance Autoblog. (sous Docs: Syrie-Synthèse-nationale-de-renseignement-déclassifié-02-09-2013 )

Étaient montrées aussi 4 vidéos (en réalité 6, j’ai remarqué sur leur plateforme de vidéos Dailymotion). Les voici sur le Mitsu’Media:

1: une attaque massive (nombreux corps dont beaucoup d’enfants)

2: une attaque massive (nombreux corps enveloppés)

3: cyanose  (lèvres violacées  témoignant du gazage)

4: détresse respiratoire (enfant ayant de fortes difficultés respiratoires à cause des gaz)

5: hypersalivation mousseuse (un enfant en hypersalivation à cause des gaz)

6: mouvements musculaires incontrôlés (un enfant avec des spasmes musculaires à cause d’un neurotoxique, très probablement du sarin)

Le gouvernement a beau prévenir que c’est d’une extrême violence, on peut être d’accord sur cette qualification quand on vit bercé quotidiennement de FUD + faits divers + météo à la télé. Mais parcourir des vidéos sur Youtube a vite fait de relativiser ce point de vue (des enfants aux visages et corps diversement brisés et mis en charpie à cause des obus de mortier et roquettes du régime ? Vous en avez des centaines).

La situation en Syrie dure, et est chaque jour plus insupportable pour davantage de syriens. Les souffrances des syriens ne sont malheureusement pas prêtes de s’arrêter: géopolitique oblige, un énième interventionnisme Étasunien serait très mauvais (la Russie, la Syrie et l’Iran n’attendent que ça). J’ignore encore la position et les intérêts de la France dans la région, mais je ne pense pas qu’ils veuillent se brouiller avec l’Iran (qui a bénéficié -et bénéficie peut-être encore du savoir-faire français en matière d’énergie nucléaire). Et surtout pas la Russie, eux qui sont les principaux exportateurs de gaz pour l’Europe (le butane et le propane hein, pas le sarin ou le VX).

Une des meilleures solutions pour suffisamment déstabiliser le régime syrien ça serait d’en faire enlever la tête de gondole, le criminel-de-guerre-en-chef, Bashaar al-Assad. Qu’il soit enlevé et exfiltré par l’Israel ou je sais pas qui, mais il doit être jugé par la cour pénale internationale et condamné à la mesure des crimes qu’il a commis. Ce qui ne retirera pas l’énorme stock en gaz de combat en Syrie, et les successeurs s’en serviront…

Le Leitmotiv le plus clair, me concernant:  Data Must Flow™. L’information doit circuler, en état brut, sans censure.

Dessiner pour soi est un crime

lundi 26 août 2013 à 16:33

DISCLAIMER:

Cet article est ouvertement satirique et provoquant (dans le jargon internet: « troll »). Les bonnes mœurs sont brisées et trainées dans la boue pour le simple plaisir de choquer et favoriser la réflexion. Aucun être vivant, réel ou imaginaire, n’a été maltraité avant, durant ou après la rédaction de cet article. Les agents assermentés sont priés de tenir compte du caractère informel et personnel de cet écrit et de considérer tel comme étant autorisé par la liberté d’expression sachant qu’il ne saurait en aucun cas encourager activement ou passivement des actes illégaux. Les exemples et démonstrations contenues dans cet article ont été crées dans le seul but d’illustrer l’article par du concret mais ne sauraient pas être assimilés objectivement ou subjectivement à ce que je peux ou pourrais les assimiler ou affirmer assimilables. C’est du troll, de la provocation gratuite bête et méchante qui ne doit pas être pris au sérieux. Si l’article vous est insupportable à cause des gros mots ou autre, appuyez simultanément sur les touches CTRL + W ou cliquez sur la croix située en haut à droite de votre écran.

Allô Enfance En Danger: appelez le 119 (appel gratuit 24h/24)


Purée de bordel. L’été c’est toujours l’occasion de faire passer des lois et décrets à se taper la tête dans le mur, pendant que la France fait trempette à la Côte d’Azur dans un camping nudiste et/ou libertin (shitstorm incoming) avec dedans pleins d’hommes et de femmes de divers âges dans leur plus simple appareil devant et avec des enfants (y compris les leurs) et qui, je vous le jure madame la Marquise, corrompent et pervertissent ces enfants sans même les toucher et ces derniers n’auraient pour seul réflexe à l’adolescence que de baiser comme des lapins et ainsi provoquer un niveau d’urgence inédit dans la recherche contre le SIDA et autres MST tout en compensant fortuitement les nombreux départs à la retraite communément appelée « papy boom » et qui est en train de creuser la tombe de l’économie nationale. Bref.

*chers agents de la plateforme PHAROS, hold your horses et continuez la lecture. Relisez le disclaimer, en cas de doute.

Jusque alors:

Le fait, en vue de sa diffusion, de fixer, d’enregistrer ou de transmettre l’image ou la représentation d’un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Déjà ça c’était fort de café.

1

Voilà, 10 secondes dans Pinta. Oui c’est la représentation d’un personnage mineur et c’est à caractère porno, ta gueule. Et c’est fait exprès pour être diffusé. Creative Commons by. Allez-y gauffrez-vous d’œuvres dérivées et d’exploitations commerciales, je vous y autorise. On sait pas le sexe ? On sait pas si c’est homo sapiens ou homo neandertalensis ? Ou même un vilain martien de Mars Attacks ? Un cercle et 4 traits bêtement géométriques ? M’enfous.

Ce qui a été ajouté au paragraphe:

Lorsque l’image ou la représentation concerne un mineur de quinze ans, ces faits sont punis même s’ils n’ont pas été commis en vue de la diffusion de cette image ou représentation.

Ok. Je fais un nouveau dessin dans Pinta. Voiiiilà.  C’est la représentation d’un personnage mineur de 15 ans, ça ne sera pas diffusé et je viens de fermer Pinta sans enregistrer. Na ! Et bien c’est tout aussi illégal, même tarif, youpi tralala !

Petite imprécision de la part de M. Freyssinet donc: la nouvelle disposition concerne la simple création sans but de diffusion, elle concernerait donc aussi ce dessin même si je le détiens pas. La détention est déjà illégale depuis belle lurette c’est donc le simple fait d’avoir couché sur le papier (ou l’espace de dessin dans Pinta) qui est devenu illégal y compris si le papier finit à la poubelle ou si l’on ferme Pinta sans avoir enregistré le dessin (OUAIS MÊME SI LE DESSIN N’A EXISTÉ QUE DE MANIÈRE ÉPHÉMÈRE DANS LA MÉMOIRE VIVE HAHAHA YEAH BITCH TAKE THAT).

Numerama vous semble légèrement jouer avec le feu avec son illustration ? Rin, de la série « Kodomo no Jikan ». Allez-y c’est même pas érotique (l’histoire c’est c’te blonde qui s’amuse à troller son puceau de prof mais c’est pas pour avoir du sexe avec lui, les bonnes mœurs sont intactes).  Ouais cette ligne est un prétexte pour placer un lien vers Numerama, na !

Franchement, sérieusement: vous croyez vraiment qu’interdire de dessiner son fantasme dans Paint pour fermer le programme juste ensuite sans rien avoir enregistré ça a un quelconque effet ? Vous croyez que les victimes d’agressions et viols, le plus souvent réduites au silence parce que ça concerne un membre de leur famille, se sentiront rassurées par cet ajout législatif ? Vous croyez que les pédopornographes y réfléchiront à deux fois avant de sortir une représentation de leur imaginaire cérébral ? Je vous jure ce climat me fait peur, maintenant qu’on commence à savoir « lire les pensées » en mesurant l’activité électrique du cerveau. Votre imaginaire vous amène à vous voir avec votre partenaire pratiquer le sexe anal, alors que la loi l’interdit parce que c’est « déviant et non naturel » ? La règlementation et répression des fantasmes, c’est ça le but ?

Oh misère…

Voilà d’ailleurs votre pédoporn gay Pokémon sorti de nulle part:

1

(Mentali et Noctali, ce sont des évolutions de Evoli un peu spéciales dans Pokémon Or/Argent/Cristal: il faut que Evoli vous aime beaucoup, et selon s’il fait jour ou nuit quand il augmente d’un niveau, Evoli se transformera soit en Mentali soit en Noctali)

Corrections et commentaires: Eric Eoin Marques

mardi 6 août 2013 à 11:10

Comme d’habitude, quand il y a possibilité de glisser le mot « pédopornographie » quelque part, on ne peut pas s’attendre à ce que le texte soit totalement objectif et exact. L’arrestation du fondateur de Freedom Hosting, Eric Eoin Marques, ainsi que le hijacking des hidden services TOR en découlant a donné un peu de grain à moudre aux journalistes et investigateurs stagiaires et pigistes en cette période estivale peu propice aux messages politiques. Vous comprenez, qui dit été dit vacances à la plage et donc enfants insouciants en petite tenue voire tout nus au su et à la vue de centaines de personnes parmi lesquelles des pédophiles et éphébophiles et … plein d’hommes et de femmes qui profitent de l’occasion pour se rincer l’œil selon leurs penchants actuels ou pour l’occasion se découvrir de nouveaux fantasmes (genre les bimbos sortant de la mer en fouettant l’air de leurs longs cheveux mouillés à la Pamela Anderson). Bref, je divague déjà.

France24 n’a pas été le premier à publier un article sur le sujet, mais pour autant l’info n’a pas été retravaillée et le sujet visiblement incompris du rédacteur. Tant pis, il me faut un bouc émissaire et ça tombe sur France24, que j’ai connu très brillant dans la couverture du printemps arabe. Je griffe tous azimuts: technique, juridique, pratique.

Le chapo

Eric Eoin Marques, soupçonné d’avoir hébergé des sites pédopornographiques, a été arrêté en Irlande dans le cadre d’une enquête du FBI. L’opération a visé le réseau Tor, aussi utilisé par les cyberactivistes pour échapper à la surveillance.

L’enquête nous dira si Eric Eoin Marques a sciemment favorisé voire participé à l’hébergement de sites et/ou contenus pédopornographiques (notez la nuance). En fait non OSEF. L’Irlande est un pays de l’Union Européenne, donc également concernée par les directives européennes, dont EUCD et quelques autres que j’ai pas sous la main mais qui ont donné en France la loi LCEN. Cette loi inclut un article qu’on peut résumer ainsi: « toi héberger trucs, toi pas responsable des trucs si toi supprimer trucs manifestement illégaux qui te sont signalés ». Cet article est fondamental, capital, car il empêche la survenue d’une nouvelle affaire Altern.org. Si Freedom Hosting hébergeait des contenus pédopornographiques (ce qui n’est pas facile à prouver vu le fonctionnement de TOR), leur existence aurait dû être signalée à Freedom Hosting pour que l’entreprise puisse procéder à la vérification et suppression des contenus en question. Car oui TOR ou pas TOR, les services hébergés et les contenus sont en clair et donc accessibles par l’hébergeur. Dire que l’opération a « visé de réseau TOR »: nope, pas du tout. Le réseau lui-même n’a pas été affecté. Et, non, TOR n’est pas exclusivement utilisé par les « cyberactivistes ». Quant à « échapper à la surveillance »: je penche plutôt pour un « contourner le blocage », par exemple permettant aux anglais d’accéder à The Pirate Bay. D’un point de vue strictement anti-surveillance, TOR me semble pas génial (exemple: les développeurs qui décident de finalement activer javascript par défaut dans le torbrowser)

Des sites aux noms aussi tristement évocateurs que « Lolita City », « the Love Zone », ou encore “PedoEmpire” ont été mis hors d’état de nuire. Ils n’existent plus depuis ce week-end, suite à l’arrestation en Irlande, jeudi 1er août, d’Eric Eoin Marques.

Coucou au dentiste australien qui a vu son site censuré car son cabinet est intitulé « Pedo Palace » (joli jeu de mot: il est spécialisé en dentition enfantine, et le palais bah c’est la voute buccale vous voyez). Mais pour ma part, « Love Zone » ne m’évoque pas spécialement la pédopornographie. « Hors d’état de nuire » ? Faux. Les autorités en ont profité pour en faire des pots de miel, donc en fait ils nuisent encore. Et sinon vous savez, qui délègue l’hébergement de ses sites à un tiers possède de multiples sauvegardes des données, dont les clés privées servant à opérer le hidden service. AMHA si on est assez dégourdi pour concevoir et opérer un hidden service, on l’est assez pour le migrer rapidement en cas de problème. Donc ils nuiront encore, je suppose. Et Eric Eoin Marques n’y est pour rien ?

« Freedom Hosting », héberge[ait] ces cyber-ports d’attache pour pédopornographes, mais aussi des services pour, notamment, des cyberdissidents.

« Cyber-ports d’attache ».  Rigolo.  Bon, le service de Freedom Hosting c’était ni plus ni moins celui de pleins d’hébergeurs web, à savoir un espace de stockage géré par un serveur web (genre Apache), sauf qu’au dessus du serveur web c’est TOR-daemon qui tourne pour faire la transition vers le réseau TOR. Et nul besoin d’être « notamment » un cyberdissident, même si la dissidence est une bonne raison d’utiliser TOR (rappelons que dans de nombreux pays, la dissidence mène au mieux à une inclusion au « fichier des suspects », au pire à la dégradation immédiate et sensible de l’espérance de vie).

« le plus grand pourvoyeur de pédopornographie au monde »

À condition, là encore, s’il était au courant et s’il y participait. Opérer un aussi grand service d’hébergement rend de « farfouillage dans les données des clients » plutôt fastidieux, vous en conviendrez. Surtout si les clients utilisent de la dissimulation de données.

« Freedom Hosting » était en effet devenu, depuis sa naissance en 2008, l’un des principaux hébergeurs et acteurs du « dark Web » ou « darknet », une appellation qui recouvre une galaxie de sites qui ne sont pas accessibles sur le Net dit traditionnel et dont l’accès est sécurisé et anonyme. De quoi attirer l’attention de ces prédateurs sexuels qui cherchent à créer et consulter des sites en échappant à tout contrôle, loin, donc, de Google, Yahoo etc.

WTF. Bon, point par point. Darknet, première phrase de l’article Wikipedia: « Un darknet est un réseau privé virtuel dont les utilisateurs sont considérés comme des personnes de confiance ». Compris ? Un darknet est un réseau limité à un « cercle d’amis » (le mode « darknet/haute sécurité » de Freenet par exemple, ou WASTE, ou Hamachi). Un hidden service TOR est ouvert à tous les utilisateurs de TOR, il n’est donc pas privé. Donc pas darknet. Et on parle de protocoles réseau, pas de « galaxie de sites non accessibles sur le net traditionnel ». Quelqu’un peut me dire en quoi TOR n’est pas de l’internet traditionnel ? Il utilise bien des paquets IP, non ? C’est de l’internet traditionnel. Accès anonyme et sécurisé ? Les pots de miel prouvent le contraire. Je garde le meilleur pour la fin:

EN QUOI GOOGLE ET YAHOO CONTRÔLENT LES CONTENUS SUR L’INTERNET ? C’EST QUOI CETTE FOLIE ?!!
(franchement: Yahoo quoi… le truc qui a des poussières de parts de marché…)

En tout cas on voit où ça mène, le web by Google. Lire ma réflexion à ce sujet.

Tor s’apparente ainsi à un grand bazar, où il est possible de trouver des drogues, des armes, des numéros de cartes bancaires volées et aussi, donc, des images pornographiques.

Ah, si seulement les drogues étaient légales, les armes inutiles, l’argent inexistant et le sexe libre…  J’adore la construction de la phrase. Ça fait genre: « j’ai voulu acheter de la cocaine donc j’ai pris un 9mm pour voler des Mastercard, et finalement on me filme pendant qu’on me viole ». Tout un programme.

C’est cette partie du réseau Tor que le FBI a voulu décapiter en faisant fermer « Freedom Hosting ».

Euh… hein ? Le FBI il aime pas les images pornographiques ? Je sais pas, mais: vous voulez couper la main à un voleur vendeur ambulant, finalement vous coupez la tête de tous les citadins.

elle permet de masquer efficacement l’origine d’une connexion internet

Malheureusement, non. TOR favorise les nœuds rapides, ce qui donne à Torservers.net une place dominante sur le réseau et donc la possibilité de voir « là où ça entre et là où ça sort ». Il y a trop peu de nœuds rapides sur TOR, trop de nœuds lents. C’est pour ça que Nos oignons a été lancé. En attendant, le masquage n’est pas… inviolable.

Avec cette opération, le FBI a, certes, fait du tort à l’image de Tor.

… bah pourquoi ? TOR n’a pas été affecté en tant que tel, et va même gagner en utilisateurs grâce à la publicité.

« Freedom Hosting » n’était que le principal hébergeur de sites en .onion, comme le rappelle le site américain Daily Dot. D’autres solutions existent et cyberdissidents comme cybercriminels vont pouvoir se tourner vers elles pour y héberger leurs services.

Ou pire: optimiser le code pour le rendre léger, leur permettant de garder les données chez eux. Une saisie du FBI de milliers d’opérateurs de hidden services à travers le monde ? Pouarf. Et il y a sans doute des PC chinois avec Windows 2000 qu’on peut infecter et backdoorer dans un « botnet hidden service ». C’est pas de l’aéronautique spatiale.

Reste à savoir comment le FBI a réussi à remonter, dans cet univers d’anonymat avancé, la piste d’Eric Eoin Marques, le responsable présumé de « Freedom Hosting ».

À tout hasard: la destination de l’argent, quand on payait son service ?


Oui cette affaire Freedom Hosting donne l’impression de jeter le bébé avec l’eau du bain. Bien que TOR ait des problèmes endémiques (manque de diversité des nœuds rapides), et ne propose qu’une « anonymisation de base », TOR présente l’avantage d’être rapidement déployable grâce au TOR Bundle. Évidemment, TOR est juste un service de routage, il n’apporte aucune résilience des données contrairement à Freenet.

Technique: le moyen pour identifier Eric Eoin Marques pourrait être intéressant, mais j’ai pas davantage d’info (genre si son identité était traçable sur des forums, si Freedom Hosting était identifié comme tel pour la location des serveurs, si le moyen de payement était traçable genre Paypal…). TOR n’est pas corrompu et les hidden services vont être restaurés sauf « jetage d’éponge ».

Juridique: je ne pense pas que l’Irlande va résister à l’extradition vers les USA, mais auquel cas la défense est lésée: le « safe harbor » américain est moins clair que les LCEN-like ? En tout cas le point crucial sera de savoir s’il était au courant et si oui quels actions il a entrepris pour empêcher l’hébergement de ces contenus. Selon la conclusion ça peut grandement inquiéter les autres hébergeurs de hidden services, les obligeant à « faire la police ».

Pratique: il faut rappeler que la diffusion de pédopornographie est de loin l’industrie la plus paranoïaque. Les hidden services TOR ne sont qu’une facilité, il y a longtemps que les réseaux se sont ressoudés avec des techniques beaucoup plus avancées. À ce sujet je conseille le livre « Confession d’un pédophile« , il vous donnera une idée du niveau de clandestinité de cette industrie et pourquoi il est impossible de la tuer. Mais les hidden services TOR n’ont rien d’industriel, ce n’est que de « l’espace d’échange entre amateurs ». Inutile, le coup de filet du FBI ? En tout cas il apporte une leçon aux utilisateurs et développeurs de TOR: les pots de miel sont possibles et le FBI ne fait pas dans la dentelle.

Projet Autoblog 0.3 !

lundi 22 juillet 2013 à 19:05

Que de chemin parcouru ! Plusieurs mois de commits tantôt frénétiques tantôt espacés, plein d’idées essayées et (souvent) implémentées, tant de sang et sueur à jongler avec les facéties de Twitter et plus récemment le « pumping » d’Identica…. à un moment faut savoir dire « stop, on freeze et ça donnera le premier release du Projet Autoblog ».

Ce n’est pas sans joie et une certaine fierté que je vous annonce la sortie du Projet Autoblog version 0.3 :)

Téléchargez, forkez et pull-requestez sur le repo Github, c’est domaine public !

Vous avez non pas raté un train mais carrément laissé défiler devant vous toute la flotte de la SNCF ? Quelques petits rappels.

Au départ j’avais deux instances que je voulais synchroniser ensemble: XSAF est né. Oros à partir de là m’a aidé à stabiliser le bousin et mettre en place les nouvelles idées, parmi lesquelles la ferme d’autoblogs d’Arthur. Tant et si bien qu’à nous trois on a poussé le concept toujours plus loin avec des boutons par milliers (enfin presque ^^), de l’import/export, des checks, des fanfreluches et autres garnitures hyperpuissantes. Plein d’autres choses sont possibles, mais laissons-nous le temps de savourer une sortie initiale qui tourne bien :D

Je dédicace ce commit à Sebsauvage, arroseur de Streisand lui-même arrosé (coucou Tuto4PC, coucou AJMF SAS), Laurel (coucou Fulgator tue-chats), PirateSourcil (coucou plateforme Pharos), Wikipedia/Rémi Mathis (coucou la DCRI et la station de Pierre-sur-Haute), et tous ceux qui, trop nombreux malheureusement, se voient obligés de se censurer dans l’indifférence générale faute de notoriété suffisante. Puisse le Projet Autoblog et ceux l’ayant mis en place sur leurs hébergements vous aider à mettre en échec ceux qui veulent vous réduire au silence, vous et votre liberté d’expression artistique et/ou critique :)

Je remercie Sebsauvage pour avoir crée l’impulsion « Streisand par Autoblog » et à qui je dois tant de choses, je remercie Github pour l’infra technique qui nous a été nécessaire pour collaborer sur le code, thanks à PHP et surtout sa documentation en ligne, merci à Tronics dont le script permet de s’affranchir du diktat de l’API Twitter, et enfin je tiens à tout particulièrement remercier Oros[www] et ArthurHoaro[www] pour leur participation au projet, c’est un vrai plaisir de coder avec vous :)

Comment mieux conclure cet article qu’avec cette photo ?

Streisand_Estate

Streisandement :)