PROJET AUTOBLOG


Le blog de Mitsu

Site original : Le blog de Mitsu

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Censure ?

samedi 27 avril 2013 à 10:00

On va en rester aux faits:

site:www.suumitsu.eu

Bing: 38 résultats
Google: 0 résultat

Google Webmaster Tools:   »356 pages indexées », rien de suspect.
Googlebot: arrivée sur le blog en moyenne toutes les 2 heures.

Recherche exacte d’une phrase de moi:
« O-tanjobi omedeto, Sebsauvage-sensei ! »  -> autoblogs et lecteurs RSS, pas de trace de mon blog

-> site:suumitsu.eu
- /Root (root)
- Mitsu’Media  (media)

J’ai du mal, mais alors du mal à ne pas faire le rapprochement avec ça:
http://www.suumitsu.eu/2013/04/quand-la-dcri-cherche-a-censurer-wikipedia/

- l’article Wikipedia est toujours là (et s’est enrichi de nombre détails)
- Reflets.info n’est pas affecté dans Google, et l’article d’origine est toujours là

D’autres idées, messieurs-dames des internets ?

EDIT 29/04:  aaah, j’ai compris ce qui vous a induit en erreur, certains d’entre vous ! ^^ J’ai copié-collé l’article depuis mon Shaarli, et après seulement j’ai migré le blog. Et pour corriger tous les liens durant la migration, j’ai utilisé « search & replace »: du coup le « www.suumitsu.eu » en début d’article est devenu « wwz.suumitsu.eu ». Désolé, j’avais pas pensé à ça, c’est corrigé :)

EDIT2: une autre piste pouvant expliquer le déréférencement: les retraits DMCA qui avaient touchés « magnyaa.eu ». Plus de détails, avec…  quelques LULZ.

Juste un petit mot

mardi 9 avril 2013 à 13:37

Bon anniversaire à Sebsauvage, qui fête aujourd’hui ses 40 ans :)

sebsauvage40

Je souhaite plein de bonheur à celui à qui je dois tant de choses, et sans lequel l’internet n’aurait jamais pu être aussi génial et fun au quotidien. Tant d’années passées à te lire, tant de joie, de fun et de rage partagées, il n’y a pas de mots pour décrire cela. Juste une envie: continuer :-P

Et hop je la fais en japonais aussi:

O-tanjobi omedeto, Sebsauvage-sensei !

zerobin

Quand la DCRI cherche à censurer Wikipedia

samedi 6 avril 2013 à 15:11

wikitationhertziennemilitairedeierresuraute

PDF

Freenet: CHK@GWwzpgiRsTrbfZrDEbBxDSMhaD0UQLafV5lko~ddDfQ,KqyqxbjViV3voMsj1XxBhQeFZpX7TpRW0xq5K-2VTnk,AAMC–8/wikitationhertziennemilitairedeierresuraute.jpg

(source: Quand la DCRI cherchent à censurer Wikipedia : les admins se dé-op… et paff l’effet Streisand)

Article de Reflets.info reproduit conformément à leurs mentions légales


 

dcri

La station hertzienne militaire de Pierre sur Haute est au coeur d’une polémique suite à un article probablement un peu trop bien documentée publié sur Wikipedia. La DCRI (Direction Centrale du Renseignement Interieur) n’a manifestement pas trop apprécié que l’on cause des petits dessous de l’interception.

La page créée en 2009 et qui n’avait pas été éditée depuis juillet 2012, a attitré l’attention du renseignement Intérieur en avril 2013, le 4 avril pour être plus précis.

4 avril 2013 à 11:02 Remi Mathis (discuter | contributions) a supprimé la page Station hertzienne militaire de Pierre sur Haute (Article qui contient des informations classifiées, qui contrevient à l’article 413-11 du code pénal)
22 juillet 2012 à 01:34 Duch (discuter | contributions) a automatiquement marqué la révision 81104004 de la page Station hertzienne militaire de Pierre sur Haute comme relue

Le 4 avril donc, Rémi Mathis supprime cette page au motif que cette page contrevient à l’article 413-11 du code pénal :

Est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende le fait, par toute personne non visée à l’article 413-10 de :

1° S’assurer la possession, accéder à, ou prendre connaissance d’un procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier qui présente le caractère d’un secret de la défense nationale ;

2° Détruire, soustraire ou reproduire, de quelque manière que ce soit, un tel procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier ;

3° Porter à la connaissance du public ou d’une personne non qualifiée un tel procédé, objet, document, information, réseau informatique, donnée informatisée ou fichier.

S’en suivent de nombreuses éditions de la page comme le démontre l’historique des modifications :

Capture d’écran 2013-04-06 à 13.59.06

 

L’explication tombe finalement avec ce communiqué de la fondation :

Le 4 mars 2013, la Wikimedia Foundation (la « Fondation ») a été contactée par la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (“DCRI”), une agence de renseignements française. La DCRI a affirmé que l’article “La station hertzienne militaire de Pierre sur Haute” sur la Wikipédia en français contenait des informations militaires classifiées et que la publication de telles informations violait le code pénal français, article 413-10. La DCRI a demandé le retrait de l’article dans son entièreté sans autre explication substancielle.

La Fondation a pris sérieusement ces allégations de menace de sécurité nationale et s’est renseignée sur le sujet. Cependant, il n’est pas vraiment apparent quelle information spécifique la DCRI pourrait considérer classifiée ou de risque important. Sans autre information, nous ne comprenons pas vraiment pourquoi la DCRI croit que l’information de cet article est classifiée. Presque toutes les informations de l’article sont citées par des sources publiquement disponibles. En fait, le contenu de l’article est en grande partie consistant avec la vidéo publiquement disponible dans laquelle le Major Jeansac, chef de la station militaire en question, qui donne un interview détaillé et une visite de la station au reporter. Cette vidéo est maintenant citée sur l’article. De plus, la page a été créée à l’origine le 24 juillet 2009 et a depuis lors été disponible en continu et éditée. Nous ne comprenons pas pourquoi la DCRI croit que l’article est soudain devenu une menace urgente.

Nous avons demandé plus d’informations à la DCRI, avec les phrases spécifiques ou les sections dont ils pensent qu’elles contiennent des informations classifiées. Malheureusement, la DCRI a refusé de fournir plus de détails spécifiques et a réaffirmé sa demande de supprimer l’article entier. Ainsi, la Fondation a été obligée de refuser leur requête en attendant plus d’informations que nous pourrions utiliser pour évaluer complètement leur demande.

Le 30 mars 2013, nous avons découvert que la DCRI, évidemment non satisfaite par la réponse de la Fondation, a contacté un volontaire avec des droits administratifs (un “sysop”) qui réside en France. Ce sysop n’est pas responsable de l’hébergement du contenu de Wikipédia, n’a aucun rôle dans la création de cet article, et ne fait pas partie de la Wikimedia Foundation. Tel que nous le comprenons, le sysop a essayé d’expliquer son rôle limité de volontaire et les a redirigé à nouveau vers le département juridique de la Fondation.

Malheureusement, la DCRI n’a pas accepté cette réponse et a insisté pour que le sysop utilise ses droits administratifs pour retirer immédiatement l’article, ou faire face à des représailles sérieuses et immédiates. Sous la pression de ces menaces, le sysop a retiré l’article comme demandé. Nous contactons le sysop et, s’il le désire, lui apportons notre soutien du mieux que nous pouvons faire pendant cette expérience qui peut faire peur. Nous demandons que vous respectiez sa vie privée puisque nous travaillons sur le sujet.

Il y a eu une importante discussion communautaire relatif à cette suppression et, tel que nous le comprenons, une version à jour de l’article a été par la suite réintroduite par un autre membre de la communauté.

La Fondation Wikimedia, qui maintient l’infrastructure technique de Wikipédia, aurait donc reçu une requête de suppression de la page mais aurait refusé de s’executer au motif que la demande de la DCRI ne présentait pas de motivations suffisante pour justifier un retrait. C’est suite à ce refus que la DCRI aurait alors jeté son dévolu sur Rémi Mathis qui jouissait alors de droits administrateur. Comme l’explique la fondation sur son blog, des pressions ont très probablement été exercées sur Rémi Mathis qui s’est vu retiré ses droits administrateur. Comme l’expliquent les discussions à propos de cette page, les droit lui ont été retirés pour le protéger des pression de la DCRI.

Pire, TOUS les administrateurs français ayant des responsabilités à Wikimedia France ont abandonné leurs privilèges sur le site pour éviter d’avoir à subir les mêmes pressions que Rémi Mathis… merci la DCRI, ceci est une première mondiale et c’est en France que ça se passe !

Rémi Mathis, contributeur compulsif de Wikipedia n’a pas donné signe de vie depuis jeudi soir et nous ne savons pour le moment pas s’il a été placé en garde à vue.

A l’heure où les grandes oreilles de plusieurs pays s’exposent sur Google maps, il apparait très curieux que la DCRI exerce ce genre de pression sur Wikipedia pour cette page qui ne semble pas révéler de grand secret d’état.

Ci-dessous, la station  d’écoute de la DCRI située à Boullay-les-Troux.

Capture d’écran 2013-04-06 à 14.37.45

Sauvegarder son Twitter

samedi 16 mars 2013 à 16:54

Coucou l’internet :)

L’actu autour de Twitter est plutôt chargée, et il y a 2 évènements notables: la fermeture progressive de l’API 1.0 a été amorcée, et la récupération d’archive a été étendu aux langues autre que l’anglais.

Twitter devient un hikikomori [?]

Petit état des lieux: Twitter est le plus utilisé des systèmes de microblogging. Très ouvert au départ, Twitter se renferme progressivement autant sur le plan esthétique (le nom des applications n’est plus affiché sous les tweets, sur le site) que technique (les flux RSS ne sont plus accessibles publiquement). Twitter impose de passer par sa plateforme technique, en utilisant leurs API, pour accéder aux données. Ainsi il est par exemple encore possible d’afficher le flux RSS de mon compte via cette URL:

 

Et c’est sous cette forme (l’API 1.0) que le Projet Autoblog permet(-tait) de sauvegarder les comptes Twitter. Las ! C’est trop ouvert au goût de Twitter, qui aime pas que les gens puissent garder leurs tweets ailleurs que sur Twitter. C’est pas dans l’intérêt de Twitter de laisser les utilisateurs gambader sur de plus vertes prairies. L’API 1.1 introduit une obligation d’authentification OAuth ne serait-ce que pour avoir la timeline d’un utilisateur, et OAuth c’est tout simplement immonde: je veux juste AVOIR LA TIMELINE, pourquoi doit-on faire des requêtes cURL signées timestampées avec 4 clés et tokens d’application ?!

1

2

3

4

Tant et si bien que je me suis pris une petite demi-heure sous Inkscape pour adapter Kitsu à mes émotions d’alors.

dEMpps3

(oui le truc bleu c’est l’oiseau de Twitter, tandis que Kitsu lui ouvre la gorge)

Bref, nouveau dépôt Github avec exemple pratique:

http://wwz.suumitsu.eu/social/twitterbridge/?u=mitsukarenai

Tant de sang et de sueur, juste parce que je ne veux pas donner à Twitter la mainmise exclusive sur MES TWEETS (avec lesquels ils font déjà du business à leur seul profit, ce qui explique bien cette fermeture progressive) . Bref, mes nouveaux tweets sont sauvegardés, et tout le monde a aussi la possibilité de sauvegarder ses nouveaux tweets. Mais quid des tweets plus anciens ?

L’archive Twitter

Il y a de ça plusieurs mois, Twitter a présenté un truc.. inattendu: l’archivage du compte Twitter. D’abord réservé au langage anglais (fallait passer le paramètre de langue du compte à « English » pour voir le bouton apparaitre), c’est maintenant disponible pour les autres langues aussi. Concrètement: vous cliquez sur le bouton, Twitter génère une archive de votre compte et vous envoie par mail le lien pour la télécharger.

Dans le fichier ZIP vous voyez tout de suite un fichier « tweets.csv »: je m’étais déjà un peu amusé dessus, mais l’échappement de caractères laisse à désirer et au final c’est juste bon à être ouvert dans un tableur (et encore). Ils fournissent un attirail HTML-CSS-JS qui vous permet de « naviguer sur un mini-site » vous permettant d’explorer votre archive dans une interface sympa. Mais là où ça devient intéressant:

/data/js/tweets/

Des fichiers JSON, un par mois, les données brutes de vos tweets ! Voilà qui est exploitable pour libérer ses tweets. J’ai ainsi pu formater mes tweets pour en nourrir ma sauvegarde sociale, la voici dotée de tous mes tweets (reply compris) depuis la création du compte. Puis j’ai abandonné mon script dans une Zerobin, peut-être que ça a pu servir à d’autres, mais j’en doute. Aujourd’hui je me rattrape.

Passer de JSON en RSS

script sur le wiki

Placer ce script dans /data/js/tweets, et exécuter (php exec.php). La première étape est déjà épique. Correction des données JSON, décodage en tableaux, itérations avec mise en forme XML, et enfin écriture du flux complété dans des fichiers RSS. Notez que les itérations prévoient jusqu’à 3.7 tweets par seconde durant 1 mois, ce qui me semble être une marge confortable pour ne rien rater. Et puis le correctif apporté tantôt, c’est l’exclusion des réponses. Après exécution de ce script, on retrouve pour chaque mois un fichier RSS contenant juste l’essentiel (texte, date, lien d’origine). On peut passer à la suite.

Injecter les données RSS dans une base SQLite

script sur le wiki

Placer ce script dans /data/js/tweets, ajouter aussi « autoblog.php« , et exécuter (php injector.php). Il vous faudra peut-être juste récrire la ligne 10, vu que j’ai prévu ça pour une exécution sur pc local et non sur serveur web (trop gourmand):

exec('php autoblog.php');

devient:

get_headers('http://www.monsite.web/autoblog.php');

Là c’est artisanal au possible: pour chaque fichier RSS, le script crée un nouveau fichier « vvb.ini » (essentiel pour autoblog), exécute autoblog, supprime vvb.ini et fait une pause (de 1,000001 secondes, car autoblog ne refraichit pas en dessous de 1 seconde). À chaque fois autoblog.php lit le contenu d’un fichier RSS mensuel, en extrait les données et les insère ensuite dans la base SQLite « articles.db ». Une fois terminé, ce fichier « articles.db » peut être placé dans un autoblog, l’autoblog ayant alors la timeline intégrale du compte qui peut être ré-extraite par la suite, bref tout ça est sauvegardé.

- merci à @Loadriku pour le test du script, du coup il a un autoblog intégral  ^^

Au passage si vous voulez aussi avoir un autoblog intégral de votre compte dans ma ferme d’autoblogs, vous pouvez m’envoyer votre « articles.db » complet ou même juste un ZIP avec les fichiers RSS dedans ( par contre le nombre de comptes autobloggés est limité car je dois autoriser les comptes dans ma twitterbridge). Une dizaine de comptes, pas plus :)

Les héros du développement PHP sont invités à venir réfléchir sur un réseautage simple de twitterbridge, genre pour que la mienne puisse servir de relais pour la timeline de Paul da Silva par exemple (avec redondance) pour que les autres twitterbridges contactent Twitter pour d’autres comptes :)

Can't retrieve feed: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known