PROJET AUTOBLOG


Reflets

Site original : Reflets

⇐ retour index

Journée d’hommage national pour Steve

lundi 5 août 2019 à 19:14

De nombreux rassemblements ont eu lieu

En dépit du désormais traditionnel "circulez, il n'y à rien à voir" des autorités, de nombreux rassemblements ont eu lieu sur le territoire.

Des lumignons sont allumés en mémoire de Steve - © Reflets

A Palaiseau, la manifestation en mémoire de Steve Maia Caniço samedi matin avait une résonance toute particulière. Le 31 juillet, le Premier ministre Edouard Philippe et son ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’étaient rendu dans cette petite ville de l’Essonne inaugurer une «Maison de la tranquillité et de la sécurité publiques» où sont rassemblés des policiers municipaux, des policiers du commissariat et des agents du groupe de protection et de sécurisation des réseaux, la police de la RATP. Edouard Philippe a profité des caméras pour soutenir son ministre de l’Intérieur dans la tourmente.

«Nous avons lancé un appel sur les réseaux sociaux pour une manifestation hommage à Steve dans notre ville, raconte Claire Pinto, une militante d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Car cette inauguration d’une Maison de la tranquillité alors qu’on venait de découvrir le corps de Steve nous paraissait indécente et inhumaine.» Les manifestants sont une trentaine rassemblés devant la mairie. «Cette mort touche toute la France, pas qu’une seule famille, dit une manifestante. C’est dangereux de vivre sous Macron. Il y a un climat général de défiance. On va manifester, on ne sait pas ce qui va nous arriver. C’est ça la démocratie? Et puis l’IGPN qui ne constate aucune des violences policières...»

Annie et Chrystel expriment leur colère: «On parle plus des graffitis des permanences dans les médias que de la mort de Steve… On est cassé de partout sous Macron: les hôpitaux, l’éducation…...

La haine en bandoulière

lundi 29 juillet 2019 à 11:56

Elle remplace les idées, tue les débats, déshumanise

La venue en France de Greta Thunberg a fait exploser en vol bon nombre de figures du landerneau médiatique. Ou peut-être a-t-elle seulement servi de révélateur.

Greta Thunberg au parlement européen - CC BY 2.0

La démocratie, en tout cas chez les Athéniens, c'était la prise de parole, le débat, la discussion. Les idées s'affrontent. L'éloquence fait ou défait les projets. Dans le nouveau monde, visiblement, on porte sa haine en bandoulière. On l'affiche, elle supplante la réflexion, évidemment, mais surtout, prenant la forme d'insulte et d'attaques, elle remplace la discussion, le débat d'idées. Les récentes manifestations d'encoprésie verbale sur les réseaux sociaux, à propos de la venue en France de Greta Thunberg traduisent l'esprit de l'époque.

Il ne s'agit pas de débattre pour savoir si Greta Thunberg apporte quelque chose ou pas au débat sur le réchauffement climatique. Si ce qu'elle dit est pertinent ou pas. Il s'agit de l'attaquer sur son physique, son âge, une supposée maladie mentale, on en passe tant les attaques sont basses et haineuses.

Comment en arrive-t-on a attaquer aussi violemment une enfant de seize ans ? Mystère.

Laurent Alexandre, le gourou auto-proclamé, puis proclamé par la presse, de l'intelligence artificielle, a ainsi osé :

Je suis pas jaloux de @GretaThunberg ! J’aimerais pas avoir des TOC graves, une dépression infantile, un mutisme sélectif, un Asperger avec monoideation et des troubles alimentaires graves me conduisant à être minuscule! Je respecte l’enfant malade mais regrette sa manipulation.

Et bien entendu, il ajoute une inversion des rôles pour se dédouaner de ses attaques haineuses...

La blockchain de Carrefour : révolution ou action marketing?

vendredi 26 juillet 2019 à 17:58

Une blockchain privée c'est rien de plus qu'une base de données...

Le numéro un européen de la grande distribution a lancé en mars 2018 sa première blockchain afin d’apporter plus de renseignements sur ses produits. L'intérêt de ce projet, au delà du marketing, reste très limité.

La blockchain en images - D.R.

Les entreprises du secteur alimentaire se heurtent à des problèmes importants sur la chaine de logistique de leurs produits. Elles cherchent notamment à améliorer la transparence du système afin de faciliter la traçabilité des aliments, lutter contre la fraude, et réduire le gaspillage durant le transport des marchandises.

Avec la pluralité des producteurs, des intermédiaires, des transformateurs, des transporteurs, il est de plus en plus difficile d’identifier le chemin parcouru par les produits.

En 2013, le scandale de fraude à la viande de cheval a révélé les failles du système de traçabilité alimentaire. Plus de 4 millions de plats préparés censés contenir de la viande de boeuf contenaient en réalité de la viande de cheval. Actuellement, il faut environ deux semaines pour repérer l’erreur en cas d’intoxication alimentaire d’un consommateur.

Selon la grande distribution, la blockchain pourrait corriger ce problème.

En France, Carrefour à lancé en mars 2018 sa première blockchain afin d’apporter plus de renseignements sur ses marchandises. Selon Laurent Vallée, secrétaire général et responsable de la qualité et de la sécurité alimentaire pour le groupe Carrefour, « c’est une première européenne qui garantit aux consommateurs une transparence totale sur la traçabilité de nos produits.».

Concrètement, l’ensemble des acteurs d’une chaîne logistique inscrivent chaque étape du processus de fabrication d’un produit alimentaire, depuis sa production jusqu’à son lieu de vente,...

Le danger du faux sentiment de sécurité (informatique) chez les journalistes

jeudi 25 juillet 2019 à 17:47

D'un journaliste on ne fera pas un hacker

Former les journalistes à plus de sécurité informatique, c'est bien. Leur proposer les bons outils, aussi. Mais gare au faux sentiment de sécurité...

Les journalistes transformés en hackers peuvent devenir des fashion victims - https://thehappyhoodedhacker.tumblr.com

C'est une vieille discussion, qui, si ma mémoire est bonne, avait déjà donné lieu à des échanges entre Grégoire Pouget et moi. Les archivistes de Twitter devraient en retrouver trace. Un nouvel échange sur Twitter m'incite à reprendre la plume sur ce sujet. Les formations pour les journalistes se multiplient ces dernières années. Comment mieux protéger ses sources, comment communiquer à l'abri des oreilles indiscrètes sur Internet, comment chiffrer ses données, bref, comment éveiller les journalistes aux bonnes pratiques en ligne. Bien entendu, tout ce qui va dans ce sens, que cela concerne les journalistes ou M. et Mme Michu, est bon à prendre. Mais ces formations peuvent avoir des effets de bord négatifs.

Le plus important étant de créer un faux sentiment de sécurité. Les journalistes formés peuvent penser (pas forcément à cause du formateur) qu'ils sont désormais à l'abri. Je sais chiffrer, je sais utiliser un VPN, Tor, etc., donc, out est ok, je ne risque plus rien.

Le journaliste, même spécialisé, est généralement un bon vulgarisateur, mais pas un expert du sujet qu'il couvre. N'allez toutefois pas lui dire cela, il est persuadé qu'il est un expert... Même punition lorsqu'il aura installé son premier container Veracrypt.

Le voilà donc parti sur les Internets avec moult applications permettant de sécuriser ses usages du réseau. Sauf que... Sauf que le réseau, #saycompliqué. Il y a les applications que l'on utilise, le réseau,...

Les assistants du président des Patriotes à la Région Grand-Est se la coulent douce.

mercredi 24 juillet 2019 à 12:40

Même pas vrai, nous répond Florian Phillipot

Quasiment aucune connexion au réseau informatique de la région, les 4 assistants de Forient Phillipot ont l'air de bien buller...

Florian Philippot à BFMTV - D.R.

On se la coule douce chez les assistants de Florian Philippot à la région Grand-Est. D’après les dernières dates de connexion au réseau informatique de la Région auquel Reflets a eu accès, les dernières connexions des quatre assistants du Président des Patriotes s’échelonnent entre le 17 et le 27 juillet 2018 ! Et encore, cela ne veut pas dire qu’ils étaient physiquement dans les locaux du Conseil régional, précise le service communication de la Région, puisqu’il est possible de se connecter à distance. On ne les sent pas très connectés sur le travail de la Région...

Florian Philippot dispose tout de même de quatre assistants, il faut bien cela tant la charge de travail doit être importante...

Franck De Lapersonne-Poinson fait un mi-temps à la Région pour un salaire de 2881 nets.

Eric Richermoz réalise également un mi-temps pour 1534 nets

Cyril Martinez ne travaille que 37,92 heures par mois (un quart-temps) pour 454 nets

Enfin, Igor Didelot, le frère d’Andréa Didelot, un des élus Les Patriotes Grand-Est. est payé à mi-temps pour un salaire de 908,54 nets.

Contacté, Florian Philippot éclate de rire et assure que ses assistants font bien leur travail. Il nous a envoyé des fichiers informatiques censés prouver leur implication. Beaucoup de copier-coller de rapports de session avec des indications sommaires pour le vote « Pour », « Abstention » ou « Contre », des visuels de promotion d’amendements du parti (un coup de com) sur « le soutien aux territoires ruraux » ou «...