PROJET AUTOBLOG


Crowd42

Site original : Crowd42

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

PDFtk : le couteau suisse de la manipulation des fichiers pdf

dimanche 16 juin 2013 à 17:25

article-logo

Récemment, j’ai eu besoin d’un outil pour fusionner quelques pages pdf. Mes recherches sur le Web m’ont amené à découvrir PDFtk, un logiciel en ligne de commande et qui permet d’effectuer plusieurs opérations sur les fichiers pdf.

PDFtk est un vrai couteau suisse quand il s’agit de manipuler des pdf. Parmi les opérations qu’il permet :

PDFtk devrait être disponible dans les dépôts de toutes distributions majeures. Sur Debian GNU/Linux et Ubuntu, il suffit d’exécuter la commande habituelle :

su -c 'apt-get install pdftk'

Sur Archlinux :

yaourt -S pdftk

Voilà quelques exemples d’utilisation de PDFtk.

Fusionner deux fichiers pdf :

On a deux fichiers qu’on souhaite fusionner et créer un nouveau, tout que nous avons à faire c’est d’exécuter cette ligne de commande :

pdftk fichier1.pdf fichier2.pdf cat nouveau_fichier.pdf

Pour fusionner la page 2 et 4 -par exemple- deux documents :

pdftk A=1.pdf B=2.pdf cat A1-2 B4 output nouveau_fichier.pdf

Déconcaténation de fichiers pdf :

Supposons que vous avez un document pdf qui fait quelques pages, et que vous souhaitez les déconcaténer en de nouveaux fichiers, il suffit d’exécuter la commande suivante :

pdftk fichier.pdf burst

Chiffrer un document pdf

Pour chiffrer un document pdf  avec une clé 128 bit :

pdftk fichier.pdf output fichier_chiffré.pdf owner_pw mot_de_passe

Déchiffrer un document pdf

pdftk fichier-chiffré.pdf input_pw mot_de_passe output fichier_déchiffré.pdf

Réparer un pdf corrompu :

Une précision s’impose, cela ne fonctionne pas toujours, ne vous attendez donc pas à des miracles

pdftk fichier_corrompu.pdf output fichier_réparé.pdf

Voilà, c’est quelques exemples de ce que vous pouvez faire avec pdftk, il reste beaucoup d’options que je n’ai pas cité et que vous pouvez découvrir en lisant le man ;)

Cet article PDFtk : le couteau suisse de la manipulation des fichiers pdf est apparu en premier sur crowd42.

CryptoNote : envoyer et recevoir des messages chiffrés

mardi 11 juin 2013 à 03:46

Vous avez une note ou un message que vous souhaitez partager avec un pote, un collègue..etc. Mais voilà, vous ne voulez pas que d’autres personnes puissent les voir. Que faire alors ? Tu utilises CryptoNote Pardi !

CryptoNote est une application Web publié sous licence libre et qui permet de partager des messages chiffrés. Son avantage, par rapport à d’autres solutions du même genre qu’on peut trouver sur le Web, c’est qu’une fois le message est lu, il est automatiquement détruit. Mais ce n’est pas tout. Une autre fonctionnalité qui m’a beaucoup plu, c’est la possibilité de restreindre l’accès à votre message à une zone géographique.

cryptonote

Le code source de l’application est disponible sur Github, avec les instructions d’installation, si vous souhaitez l’installer sur votre propre serveur.

Cet article CryptoNote : envoyer et recevoir des messages chiffrés est apparu en premier sur crowd42.

Raspberry PI : vous ne savez pas par où commencer ? Éssayez NOOBS

dimanche 9 juin 2013 à 17:46

raspberry-pi

Pour faciliter l’installation et la configuration de Raspberry PI aux débutants, qui n’ont pas forcément l’habitude de mettre les mains au cambouis, la fondation derrière le projet a développé NOOBS : New Out of Box Software.

We don’t want people to put their Raspberry Pi down in horror after five minutes

Concrètement, tous ce que vous avez à faire c’est de télécharger NOOBS, d’extraire l’archive dans votre carte SD (d’au moins 4Go) que vous avez déjà formaté, de l’insérer dans votre Raspberry PI et de démarrer ce dernier. NOOBS va alors vous proposer de choisir entre différentes distributions : Raspbian (basée sur Debian GNU/Linux), Pidora (basée sur Fedora), ainsi que deux dérivées de XBMC.

Et si plus tard vous changez d’avis et vous souhaitez tester une autre distro, nul besoin de tout recommencer, il suffit juste de maintenir la touche shift enfoncée et le menu des distributions disponibles réapparaîtra.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

source

Cet article Raspberry PI : vous ne savez pas par où commencer ? Éssayez NOOBS est apparu en premier sur crowd42.

Une démo vidéo de Ubuntu Phone

samedi 8 juin 2013 à 16:14

ubuntu_phone

Jono Bacon, le community manager de Ubuntu, a publié sur son blog une vidéo d’une dizaine de minutes, montrant le système d’exploitation de Canonical qui tourne sur un Galaxy Nexus. On y voit surtout Jono Banco recevoir un appel, des messages texte… etc. Il dit sur la vidéo, qu’il l’utilise depuis quelques semaines, ce qui laisse entendre que le portage d’Ubuntu pour les smartphones est devenu assez stable et donc on peut espérer le voir bientôt commercialisé sur le marché.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Cet article Une démo vidéo de Ubuntu Phone est apparu en premier sur crowd42.

DNF, le fork de yum proposera un Software Centre

samedi 8 juin 2013 à 04:05

fedoraLogo

Les quelques personnes qui suivent ce blog, se souviennent peut-être encore de mon billet sur DNF le fork du yum, le gestionnaire de paquets sur Fedora et qui devrait dans un avenir pas trop loin remplacer ce dernier. Pour rappel, l’objectif derrière cette réécriture de yum, est l’amélioration des performances et le souhait de proposer une API plus claire.

Récemment, Richard Hughes -le développeur de DNF- a publié un billet sur son blog clarifiant un peu la voie que va suivre le développement :

I spent a couple of days last week in Brno talking about the future of package (and application) management in Fedora. Things we discussed:

  • We currently don’t cater for desktop users by showing details about the packaging layer (GPG keys, packages, etc) and not being able to search while we install/remove
  • We need a centralized application store to stay competitive with other distros and OSs
  • Our metadata and package mirroring policies hurt end users not using the command line
  • I presented (and demoed) gnome-software with its plugin architecture that would allow us to switch to using packages and blobs like glick and listaller
  • I made the case for application metadata, so we can get things like localised application details, screenshots and ratings using a few different methods

Et un peu loin dans le billet, on peut lire ceci :

We want a software center, and fedora-tagger can provide the ratings/comments information. We might need an OCS server for screenshots, or can tie in screenshots with automated QA somehow.

Donc en gros, Hughes veut suivre l’exemple de l’Ubuntu Software Centre, Google Play et autres App Store, et proposer sur Fedora et RHEL le même système, qui devrait permettre in fine aux utilisateurs de, entre autre, noter et commenter les applications.

C’est peut-être une bonne idée, mais je me pose toujours la même question avec ce genre d’outils : cela ne risque t-il pas de nuire au final aux utilisateurs plus que de les servir ? Affaire à suivre.

source

Cet article DNF, le fork de yum proposera un Software Centre est apparu en premier sur crowd42.

Can't retrieve feed: file_get_contents(www.crowd42.info/rss.xml): failed to open stream: No such file or directory